Veille juridique

Agriculture biologique : quelles garanties pour les labels ?

La demande pour les produits bio ne cesse d’augmenter ces dernières années. Il faut donc pouvoir les repérer facilement en rayon. Ainsi il existe des labels et des logos pour les produits issus de l’agriculture biologique. Découvrez les garanties des certifications bio publiques : AB et Eurofeuille.

En savoir plus

Agriculture biologique : quelles garanties ?

Le marché du bio est en développement en France comme partout en Europe. Ainsi il existe des labels publics certifiant qu’un produit est issu de l’agriculture biologique. Leur cahier des charges est donc réglementé par les pouvoirs publics. AB ou Eurofeuille, découvrez leurs garanties afin d’éviter les assimilations trop rapides faites par le grand public et certains médias.

Deux labels : AB français et Eurofeuille européen

En France, on peut retrouver deux logos biologiques correspondant à des certifications publiques. Il s’agit du label Agriculture Biologique «AB» ou du label européen appelé «Eurofeuille». Le label français a été créé en premier, mais ses conditions ont été alignées sur celles du label européen en 2009. En effet, les règlementations sur l’étiquetage de produits et les normes biologiques ont été centralisées au niveau européen. Le logo «Eurofeuille» est commun à tous les pays d’Europe pour les mêmes garanties.

Ainsi on retrouve deux logos différents, parfois sur le même emballage, mais qui ont exactement la même signification. Cela s’explique par l’habitude des français de se référer au logo AB, plus populaire (98 % des français le reconnaissent). Celui-ci n’est pourtant plus obligatoire sur les produits certifiés bio. Au contraire, le logo européen quant à lui est obligatoire depuis 2010 sur tous les produits certifiés bio par l’INAO. Le logo AB est ainsi conservé par de nombreuses marques car il est encore plus (re)connu que le logo Eurofeuille.

Les garanties de la certification biologique en Europe

Pour être certifié biologique, un produit doit notamment suivre les règles suivantes.

  • Il doit contenir au moins 95 % d’ingrédients issus de l’agriculture biologique (sauf sel et eau). C’est-à-dire qu’aucun intrant chimique n’a été utilisé pour sa production et que les systèmes de culture ou d’élevage sont gérés de façon durable. Si ces ingrédients sont d’origine animale, la nourriture donnée aux animaux doit elle-même être biologique.
  • Les arômes et autres additifs de synthèse sont interdits. Seuls ceux d’origine naturelle sont autorisés.
  • Il ne doit pas y avoir d’OGM dans le produit. Les traces accidentelles sont tolérées à hauteur de 0,9 % de la composition du produit.
  • Le produit ne doit pas être traité avec des rayons ionisants. Ceux-ci sont utilisés pour la conservation des aliments (alternative à la stérilisation).

L’origine des ingrédients mentionnée sous le label Eurofeuille

La règlementation européenne impose de mentionner l’origine des ingrédients utilisés pour l’élaboration du produit bio final. On retrouve la mention de cette provenance sous le logo Eurofeuille. Quatre types de mentions sont alors possibles.

  • Si aucun ingrédient n’a été produit en Europe, on retrouve la mention «non UE»
  • Si seulement une partie des ingrédients est produite en Union Européenne «UE / non UE»
  • Si tous les ingrédients proviennent de l’union européenne «UE»
  • SI tous les ingrédients ont été produits dans un pays européen, c’est ce pays qui est mentionné. Par exemple si tous les ingrédients viennent de France, on retrouvera la mention «France» sous le logo Eurofeuille.

Les labels biologiques publics, Eurofeuille et AB, ne sont cependant pas les seules certifications biologiques qui existent en France. Des organismes indépendants gèrent ainsi des labels privés, comme Demeter ou Nature & Progrès. Le label AB est lui géré par l’INAO car il fait partie des SIQO (Signes officiels de la Qualité et de l’Origine).