Réseaux sociaux & appli.

Applications sucrées !

Des applications smartphones sur le sucre

Le sucre, bien que souvent diabolisé, est indispensable à notre alimentation… Découvrez plusieurs applications smartphone sur le sucre. Elles sont particulièrement utiles pour calculer le volume de sucre que vous consommez.

En savoir plus

Une application pour calculer votre consommation de sucre

Cette application smartphone sur le sucre fait trembler les industriels au Royaume-Uni : Sugar Smart. Le principe est simple. Scannez l’étiquette de votre produit via l’appareil photo de votre smartphone. Si le produit est référencé, l’application vous indique la quantité de sucre contenue dans le produit, en grammes et nombre de morceaux de sucre.

L’avantage de cette application est de révéler la quantité de sucre des aliments. Celle-ci est souvent insoupçonnée, notamment dans les produits salés. Cette initiative est née en début 2016 d’un constat alarmant outre-manche : les enfants âgés de 4 à 10 ans consomment l’équivalent de leur poids en sucre, soit en moyenne 22 kg ! Trois fois la quantité recommandée par les autorités sanitaires !

Et en France alors ?

Une application similaire existe en France : Open Food Facts. Elle rassemble plus de 40 000 références produits. Créée par des bénévoles en 2012 elle n’a pas profité de la même médiatisation que son alter égo anglais. La santé devenant une préoccupation majeure puisque l’indice de confiance des consommateurs envers les industriels baisse, cette application prend tout son sens. Sachez que cette appli ne rassemble pas uniquement des données sur le sucre mais sur toutes les valeurs nutritionnelles ! Elle est de plus participative : « faite par tout le monde, pour tout le monde ».

Application participative, avantage ou inconvénient ?

Avec Open Food Facts, chacun peut ajouter du contenu, que ce soit un nouveau produit, des photos ou des précisions sur un produit existant. Cela permet d’étoffer le nombre de produits couverts par l’application. Attention aux dérives car les informations entrées peuvent être inexactes. Pour pallier à cette limite l’application propose une catégorie « produits ajoutés […] dont les informations sont à compléter ». Il s’agit donc d’un moyen efficace pour gérer les données collectées tout en mettant en garde le consommateur sur la possible inexactitude des informations proposées.