Astuce de comm’

Les étiquettes dépliantes ou étiquettes multipages

Les étiquettes à décoller composées de plusieurs pages sont très présentes sur les petits emballages. Elles offrent de nombreuses possibilités… Leur principal avantage est l’augmentation de la surface d’expression de l’emballage, notamment avec la norme INCO ! Com.edit vous propose de découvrir comment optimiser vos étiquettes dépliantes.

En savoir plus

Les étiquettes dépliantes

Les étiquettes dépliantes à plusieurs pages sont courantes sur les emballages. L’étiquette peut se décoller entièrement ou partiellement pour laisser apparaître de nouvelles informations. On les repère avec des mentions du type « soulever pour plus d’information ».

Ces étiquettes dépliantes permettent un véritable gain de place : la surface d’expression de votre emballage est démultipliée. Vous pouvez donc donner des informations supplémentaires aux consommateurs : origine, mode de fabrication, recettes possibles, DIY, conseils de préparation… les possibilités sont nombreuses et représentent autant d’arguments marketing !

Les différentes sortes d’étiquettes dépliantes

Il existe plusieurs sortes d’étiquette permettant de donner des informations supplémentaires :

Livrets & étiquettes multipages

Les étiquettes livret ou étiquettes multipages sont composées de plusieurs pages comme leur nom l’indique. C’est en général la « 4eme de couverture » qui est collée sur l’emballage, les autres feuilles restant mobiles. On trouve aussi des sortes de triptyques, composés de trois feuillets. Le feuillet central est collé sur l’emballage, les deux autres servent de rabats par-dessus.

Impressions sur adhésifs, dry peel

Les étiquettes avec impression sur adhésif et les étiquettes dry peel sont adaptées aux bons de réduction et autres jeu concours. Ces étiquettes sont composées de deux couches superposées, on peut « peler » la première couche. Cela permet soit de récupérer un bon de réduction ou autre : c’est le « dry peel » (le morceau détaché ne colle pas), soit de découvrir d’autres informations imprimées sur l’adhésif (par exemple le règlement d’un jeu concours annoncé sur la première couche directement visible). La combinaison des deux étant bien sûr possible ! Cela permet au maximum d’avoir trois pages imprimables : les deux côtés de la couche du dessus, le recto de la couche d’en dessous collée par le verso.

Coupons pelables

Enfin les coupons pelables (avec charnière) sont un mélange des deux. Ils sont composés de deux feuilles au départ collées l’une sur l’autre. La feuille du dessus peut être partiellement décollée (charnière sur un côté en général) : on obtient alors un feuillet. Suivant le cas il peut être refermable ou non, cela dépend si la première page reste adhésive une fois décollée (non dry peel).

Ces étiquettes sont adaptées aux emballages de produits frais n’ayant pas une grande surface d’expression. Le fromage par exemple !