Veille juridique

Labels de qualité pour la bière

Ah label’bière… ! Les labels de qualité ou d’origine sont très utilisés pour le vin, qu’en est-il pour la bière ?

Comment pouvez valoriser votre savoir faire de brasseur dès l’étiquette auprès du consommateur ?

Un petit décryptage sur les labels de qualité de la bière et leur actualité par com.edit, votre agence de communication spécialisée en agroalimentaire.

En savoir plus

Du nouveau en France

L’association des Brasseurs de France envisage de lancer deux labels de qualité pour la bière : « Bière de France » et Bière artisanale de France ». Déjà évoqués dans le livre blanc publié en 2014 (« 20 propositions pour 2020 »), ce projet est en passe d’être finalisé. Ces labels de qualité pour la bière s’accompagneront tous deux d’un logo, et bien sûr d’un cahier des charges à respecter. Cela permettra d’éviter les abus sur les bières produites à l’étranger et commercialisées en France sous des appellations parfois trompeuses et de préciser la dénomination « bière artisanale », jusque-là un peu vague.

Cette annonce a été faite lors de l’AG annuelle des Brasseurs de France le 10 juin 2016, en même temps que l’annonce de la validation par le gouvernement de la refonte du décret sur la bière, dans le but de mieux correspondre aux produits et aux innovations du secteur.

Labels de qualité pour la bière en Europe

Nos voisins européens proposent des bières IGP (Indication géographique protégée) et des bières STG (spécialité traditionnelle garantie).

Des bières IGP peuvent être dégustées en République Tchèque, en Allemagne et en Angleterre, mais pas en France.

Quant aux bières STG, elles n’étaient à l’origine que belges (Gueuze, Vieille Gueuze, Kriek, Vieille Kriek et Faro). Le label STG garantit le procédé de fabrication (garantie d’un savoir-faire) et non pas le lieu de production. Il existe donc des bières françaises (ou issues d’autres pays de l’UE) ayant obtenu une appellation STG (repérable par la présence du logo « spécialité traditionnelle garantie »).