Veille technologique

La sérigraphie : technique d’impression

La sérigraphie est une technique d’impression qui se base sur le principe du pochoir. Com.edit vous explique son fonctionnement et ses utilisations, sans oublier bien sûr ses avantages et inconvénients !

En savoir plus

Principe de la sérigraphie

La sérigraphie s’apparente au pochoir. Technique de prédilection d’Andy Warhol, la sérigraphie a été rendue populaire par ses œuvres.

Avant toute impression, la toile (en fibres naturelles, synthétiques ou métalliques) est enduite d’une substance photosensible. Une fois sèche, celle-ci est insolée en ayant pris la peine de positionner un film (transparent sur les parties destinées à être encrées et opaque sur les parties à laisser vierges). La lumière dégrade alors les parties vierges, qui sont ensuite nettoyées et qui laisseront passer l’encre.

La sérigraphie est aujourd’hui pratiquée sur une table aspirante afin que le papier ne bouge pas pendant l’impression. Le cadre portant la toile est alors abaissé sur le feuille de papier. L’encre est appliquée au moyen d’une racle (manuellement ou automatiquement) sur la toile. Seules les parties où la toile n’est plus recouverte de solution photosensible laissent passer l’encre. Les couleurs sont appliquées une par une de façon successive. Chaque couleur nécessite donc un passage et donc un « pochoir » différent.

Utilisations préférentielles

La sérigraphie est utilisée sur tous les supports plats ou en 3D de forme régulière (flacons, bouteilles…). Cette technique est par exemple employée pour imprimer :

  • le textile,
  • les affiches grands formats,
  • les PLV (Publicités sur Lieu de Vente),
  • les emballages,
  • les composants électroniques, notamment les circuits imprimés (application d’une couche spéciale),
  • les équipements de sport (par exemple les planches de surf, les skis…),
  • les œuvres d’art.

Avantages de la sérigraphie

La sérigraphie permet des impressions en petits comme en grands formats. Elle est utilisée pour toutes les tailles de tirages. L’impression est possible même sur les papiers de haut grammage (jusqu’à 400 g/m²). Les couleurs sont riches et leur nombre illimité. De plus le rendu des couleurs est fiable. Les impressions réalisées sont durables dans le temps. Au final la sérigraphie offre une grande souplesse dans le choix du support, de sa taille, du nombre de tirages, et des couleurs utilisées…

Inconvénients de la sérigraphie

Bien que l’encre UV permette aujourd’hui d’imprimer des détails fins, la sérigraphie ne permet globalement pas d’avoir la finesse offerte par les autres techniques, notamment en tri- ou quadrichromie. Le tirage est lent, surtout en polychromie du fait des nombreuses couches successives. Pour les impressions grands formats de plus de 1500 exemplaires, la sérigraphie est donc plus coûteuse que les autres techniques d’impression.

Pour aller plus loin…

Vous voulez en savoir plus sur les techniques d’impression ? Lisez aussi nos articles :

FlexographieHéliogravureLithographieNumériqueOffsetTypographie